Paul-André Proulx

Littérature Québecoises

 

Manseau, Pierre.

Les Amis d’enfance.
Éd. Triptyque, 2008, 125 p.

L'Enfance des baby-boomers

Le dernier roman du regretté Pierre Manseau (1953-2009) fait ressortir toute la dimension religieuse de la société québécoise à travers la paroisse Notre-Dame-des-Naufrages de Quatre-Roches, un village fictif dressé sur la rive sud du Saint-Laurent, en face de la région de Charlevoix.

L’intrigue mène d’ailleurs à la Fête-Dieu que l’on célèbre 60 jours environ après Pâques. La liturgie de ce dimanche commande une longue procession pour adorer la présence divine dans le pain de l’eucharistie. Le reposoir devant accueillir l’ostensoir est dressé chez les parents d’un ami du héros, Martin Beauregard. Célébration qui se tiendra même si, la veille, la fatalité a touché ces deux garçons de 12 ans. Elle s’avère d’autant plus primordiale que la paroisse se voit gruger par les suppôts de Satan, soit une entreprise minière, qui met en danger les habitants du coron. Luc, le frère de Martin, a dénoncé la situation avec un article paru dans le journal local. Son avertissement, jugé de gauche, lui a valu d’être chassé de son village natal. Pour se venger, il a commandé à son cadet de se rendre de nuit à la mine afin de pouvoir établir clairement l’état dangereux des galeries de la mine. La mission flatte le jeune Martin, qui idéalise son aîné. Pour s’acquitter de cette tâche, il s’est fait accompagner de son bon ami Sylvain. Mais les deux comparses ont payé chèrement leur initiation à la vie sociale de leur municipalité.

Tout en exploitant la naïveté de la puberté, l’auteur brosse avec originalité le tableau du Québec des années 1960. Sous une aura fantastique régissant la destinée du village se perpétue l’éternel combat manichéen. Attristés par la mort d’Édith Piaf en 1963, les jeunes s’apprêtent à affronter un temps nouveau qu’incarnera la Révolution tranquille. Ils s’affranchissent dans une ère de mobilité que représente le scooter de Luc qu’une grand’mère pourchasse en fauteuil roulant. Avec une plume souriante, qui étire gauchement ses longues phrases, les descriptions parnassiennes se déroulent tout en englobant les sentiments d’une population bardassée par la modernité. Comme Bestiaire d’Éric Dupont, ce roman évoque les postulats à l’origine des baby-boomers.