Paul-André Proulx

Littérature Québecoises

Lafontaine, Georges .

Des cendres sur la glace . Éd. Guy Saint-jean, 2013, 287 p.

Contre les principes du temps

Des cendres sur la glace n'est pas un roman du terroir comme l'ont écrit certains chroniqueurs. Il ne défend pas une société agricole française et catholique. Si Georges Lafontaine revisite notre passé, ce n'est pas pour le louanger. Son héros de l'Outaouais veut s'affranchir des interdits, surtout ceux qui touchent les relations humaines. Il se défendra même en cour pour faire valoir ses droits, à savoir celui de porter les cendres de sa femme en canot jusqu'à Terre-Neuve, son lieu d'origine.


Ce roman d'époque n'a rien à voir avec la survivance de la nation française en Amérique. Au contraire, il prône le rapprochement entre les cultures qu'elles soient d'ordre religieux ou linguistique. Le couple de ce roman est formé d'un catholique francophone et d'une protestante anglaise qui se moquent des lois qui régissent l'amour entre les gens. L'auteur exploite une passion légitime qui n'a rien d'éculé. Le héros affronte les valeurs religieuses de son époque et son détachement des biens de ce monde. Le plus grand défaut de l'œuvre de Georges Lafontaine, c'est le genre d'écriture qui n'a plus cours de nos jours. Mais il reste que ce roman populaire fort intéressant est d'une belle tenue littéraire.