Paul-André Proulx

Littérature Québecoises

Beaumier, Jean-Paul.

Fais pas cette tête. Éd. Druide, 2014, 136 p.

Les Inconvénients de la vie

A Ce recueil de nouvelles ne s'adresse pas à ceux qui aiment les émotions fortes. Ce n'est pas de la littérature fantastique. Ce qui a de fantastique, c'est que l'auteur débusque à pas feutrés un quotidien qui laisse sans armes quand se présente une situation cocasse comme cet homme titillé par sa nouvelle voisine, la grande blonde, qui se trémousse à la fenêtre. Heureusement, sa femme est là pour l'informer qu'il s'agit d'un homme. Que de déceptions réserve la vie !


L'auteur s'est fait le spécialiste des âmes déçues, mais pas nécessairement moroses. Elles ne font pas la tête devant les pièges de la vie ordinaire, mais elles doivent tout de même s'ajuster avec désagrément aux fluctuations du cour de la bourse existentielle. En fait, Jean-Paul Beaumier fait l'inventaire avec beaucoup d'à propos de tout ce qui tombe sur les nerfs. Des couples usés comme une vieille bagnole par l'infortune du temps, des enfants à l'image insensée de leurs parents, voire la fillette qui veut se faire percer les oreilles à l'âge de fréquenter le CPE (la maternelle). Ce n'est pas plus drôle quand la tasse préférée connaît des petites fuites. Une tasse incontinente. Puis, il faut faire face aux allergies, aux voisins malcommodes, aux visites à la mère sénile… Comme dirait Timé, l'auteur Claude Meunier, c'est une drôle de petite vie.

Le drame, sauf pour une nouvelle, ne vient pas stigmatiser les personnages. Ils doivent surtout faire attention aux pelures de banane qui parsèment les sentiers de l'existence. Avec simplicité et une plume élégante, le recueil brosse le tableau des inconvénients auxquels on est contraints de se soumettre si l'on veut éviter une névrose. Ceux qui aiment les feux d'artifices romanesques, s'abstenir.